Notions sur l’ouverture d’un objectif.

 

L'ouverture d'un objectif photographique est le réglage qui permet d'ajuster le diamètre d'ouverture du diaphragme.

On la note N=f/d où « f » est la focale de l’objectif exprimée en millimètres et « d » le diamètre de l’objectif (son ouverture) exprimée également en millimètres.

Exemple, avec un objectif de focale 50 mm et dont le diamètre est de 12.5 mm on a N=50/12.5 = 4.

En se souvenant des cours sur les fractions du collège, on sait que lorsque le dénominateur de la fraction diminue, le rapport augmente ; donc si on diminue « d » sans toucher à « f », N va augmenter ; exemple toujours avec f=50 mm, si on a d= 9 mm, N devient 50/9 = 5.6.

Pour illustrer le propos on n’a pas pris ces valeurs de 12.5 et 9 mm au hasard. Il se trouve (ça tombe bien !) que le cercle (c'est-à-dire l’objectif) dont le rayon est de 12.5 mm a une surface double de celui dont le rayon est de 9 mm ; le premier objectif a donc une ouverture (N=4) deux fois plus importante que le second (N=5.6).

De façon plus générale pour passer d’une ouverture donnée à une ouverture deux fois plus grande on multiplie cette ouverture par 1.4 qui n’est autre que 2 (racine carrée de 2 soit 1.4) (vous pouvez vérifier que 4 x 1.4=5.6, ou que, dit autrement, 12.5 mm/1.4 =9mm). Souvenez vous de vos cours de calcul en école primaire : la surface du cercle est S= π × r² ; pour passer à un cercle deux fois plus grand on multiplie le rayon par 2 ; et inversement pour passer à un cercle deux fois plus petit on divise le rayon par 2.

C’est pour cela que les notations de l’ouverture d’un objectif sont, de la plus grande à la plus petite, en partant de 1 - 1.4 - 2 - 2.8 - 4 - 5.6 - 8 - 11 - 16 - 22. En passant de l’une à l’autre l'ouverture diminue de moitié.